Education chiot

La sociabilisation du chiot

Les premières promenades constituent un excellent exercice de sociabilisation : le chiot Yorkshire doit rencontrer le plus de monde possible. Toutes les personnes que le chiot rencontre pendant ses premières sorties doivent être joyeuses et amicales : cela permet de lui donner confiance dans le genre humain et éviter par la suite des désagréments.

C’est encore mieux si ces personnes se baissent au niveau de votre chiot, le caressant et le laissent les sentir : si l’on doute des réactions de son voisinage, on peut se mettre d’accord avec des amis, en leur demandant de prendre quelques minutes pour ces agréables rencontres programmées. Il est très important que le chiot apprenne à se sensibiliser, y compris avec ses semblables : il faut donc le laisser faire connaissance et lier des amitiés canines.

Le Yorkshire est un Terrier et comme tous les Terrier, il a tendance à se montrer agressif avec les autres chiens.

Souvent, toutefois, la responsabilité en incombe au maître : si celui-ci craint que les chiens plus grands puissent faire du mal à son chiot Yorkshire et qu’il se précipite pour le prendre dans ses bras à chaque fois que l’un deux s’approche, le chiot ne réussira jamais à se sociabiliser et son caractère ne se formera pas de manière correcte.

La bonne manière d’élever un chiot bien disposé envers ses semblables est de le laisser libre de les sentir, de les inviter à jouer, en un mot les découvrir comme un possible ami.

Il ne faut pas avoir de crainte inutile : il suffit de demander au maître de l’autre chien si celui-ci est gentil avec les chiots. Si la réponse est affirmative, une belle amitié pourra naître. Si la réponse est négative, il suffit de changer de trottoir : attention le fait de prendre le Yorkshire dans ses bras stimulerait son agressivité. Il ne faut pas se préoccuper de la différence de taille : un adulte de grande taille fera toujours attention à ne pas faire de mal au Yorkshire, qu’il soit chiot ou adulte. Un jeune chien est plus dangereux s’il est de grande taille, car il est souvent incapable de mesurer sa force. En jouant avec des chiens adultes amicaux et équilibrés, le jeune apprend de nouvelles règles de savoir vivre et obtient une place précise dans la hiérarchie canine.

Durant les premières promenades, on peut se retrouver confronté à un objet ou un bruit qui effraye le chiot.

Si le chiot Yorkshire se montre craintif, il ne faut pas se précipiter pour le prendre dans ses bras et le bercer, ce qui le transformerait en un petit démon gâté et pleurnichard : on doit par contre tenter de le rassurer en lui parlant doucement, en affrontant les premiers obstacles et en lui faisant comprendre doucement et patiemment qu’il n’y a rien à craindre.

Dès qu’il aura compris que l’objet mystérieux est tout à fait inoffensif, le chiot acceptera de passer à côté : son caractère et son courage en sortiront renforcés. Il est donc important de ne pas surprotéger son Yorkshire tout en sachant lui éviter les risques inutiles.

Education_chiot

Education chiot

0 comments
Comments are closed.